Livres d’artistes

« Fontaine ardente », rêverie amoureuse d’Armel Louis illustrée par la dynamique d’un cours d’eau continu. Poème édité en 2021, 200 exemplaires par la Lucarne des écrivains.

« Hier, j’ai plongé mes doigts. Dans la fontaine de soufre, oui j’ai goûté de ta vasque âcre. »

  

 

 

 

 

« Hier je t’ai enserrée de mon feuillage de mes branches. »

« Tu as ruisselé des nervures de tes eaux bouillonnantes »(….). j’ai ruisselé de tes saveurs tes ardeurs ton souffle tes eaux vertes… »

 

 

 

 

 

 

« Mais aussi, j’ai fui parmi tes cimes abîmes, j’ai fui au fond de tes eaux vives. »

« Je me suis alors abandonné dans ton abandon (…). je me suis noyé dans tes eaux mortes. »

 

 

 

« J’ai bu à la racine de tes pieds. je me suis pendu à ta chevelure épaisse. »

« Tu m’as donné l’eau pure du Léthé, tu m’as offert le triangle sacré du Nil. »

 


« Six nouveaux regards hallucinés« , poème d’Alain Marc, (2020)

Série en 20 exemplaires, 15ème cahier de la collection « Les Sentinelles de la nuit », édition du Petit véhicule. Cahier format A4 sur papier Rosapina 220gr. contenant 6 poésies et 6 estampes contemporaines

Engeance
l’honneur insigne
en apostasie
d’hideur
jaculation
en contre
BASSE


Tumescence
en surplomb
qui émonde
tous les synodes
Enjouement congru

Coudoiements
en fourches caudines
qui excipient
toutes agates vespérales
autant d’enfeus
mésusés

Aboulie
qui obvie
frangeant d’édiction
toute avanie

votifs indurés comme autant de fragrances qui s’encochent

 

 

 

 

 

gerces pudibondes qui s’excavent en dilection Ordalie QUI S’EXTIRPE

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


« Nouvelles poésies non hallucinées« , Texte d’Alain Marc

    Leporello d’un mètre 20, exemplaire unique avec un cahier texte manuscrit sur papier népalais séparé, signé par l’auteur et par l’artiste


 

 

Excipients                                       Airain bifide

en déploration                             SUR UN PALANQUIN DES NEIGES……

des ciboires

  

 

 

 

 


« De la figure du tout », 7 livres uniques sur 7 fragments de poèmes d’ Alain Helissen

« Et puis je suis sorti du paysage, j’ai vu mes vers couverts de vert fondus décomposés. J’épelle des mots absents. J’appelle encore des noms disparus sous les lés. D’en réclamer la liste me coûte la peau du temps. »

        Format des livres : 25 X 35 cm, Format des peintures : 35 X 50 cm/ Le texte est imprimé sur transparent (rhodoïd). Au dos des peintures, collages de pages jaunies (de livres anciens), de bois et papier réfléchissant. Couverture en croûte de cuir, vert ou noir selon les exemplaires. Livre réalisé en 2014.

 

   

 

 

 

 

 

 

 

 


« Les Yeux dans ton odeur »

Edition originale achevée d’imprimée en mars 2013. 40 exemplaires peints à même le livre par Alexandra Fontaine, poèmes de Myriam Eck, aux éditions Approches
« Ta peau me mange la tête
Depuis que le corps que je suis
Tient à la chair intacte de ton apparence »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


« Promenades, Notations poétiques »

Dix livres d’artistes constituent l’édition originale de Promenades Notations poétiques
Chaque livre, pensé comme une oeuvre unique offre, dans un carnet à dessins, une peinture d’Alexandra Fontaine et un poème de Bruno Cany.           Achevé d’imprimer sur papier Somerset Antique par François Huin le 22 juillet 2009 à L’Hay-les-Roses . Format 16 X 25 cm

 

PAYSAGE

sur fond d’horizon

La tempête s’éloigne
le calme s’approche
…la douceur pointe

Paysage

Dernier regard
avant de lui dire
Aurevoir